Tout est question d’interprétation !

homme pédagogue

On entend souvent parler de l’expression « voir le verre à moitié plein ou à moitié vide »…

Si vous allez consulter ma rubrique « Qui suis-je ?», vous pourrez voir que ma carrière dans la fonction publique se résume à avoir passé les 14 dernières années chez le même employeur, dans le même service.

Immobilisme… manque de projet de carrière… manque d’ambition ?

Le verre à moitié vide…

Mais si je vous racontais le déroulé de ces fameuses 14 années, vous sauriez que depuis mon arrivée, j’ai changé 3 fois de fonction, j’ai passé et obtenu des concours, j’ai pris la responsabilité de manager et d’encadrer plusieurs équipes.

Ce parcours m’a permis d’apprendre, rencontrer des échecs, évoluer, me remettre en question…

Tiens, un verre à moitié plein !

Tout est question d’interprétation !

Autre exemple : lorsqu’hier, il était normal qu’une carrière se déroule dans une seule et même entreprise ; sans quoi on était étiqueté « instable ». Aujourd’hui, un CV ne mentionnant que quelques rares employeurs peut vous étiqueter comme une personne manquant d’ambition !

Peut-on juger d’un fait, d’une situation uniquement au travers du filtre de notre regard à un instant T ?

Une personne qui vous marque par sa première prise de parole au cours d’un rendez-vous peut finalement paraître lassante et répétitive au bout de 3 réunions !

Vous changez de regard. Vous avez changé votre interprétation à son sujet.

Stagner dans la souffrance

Il m’est arrivé d’accompagner un client qui ne savait comment se comporter avec un collègue qu’il décrivait comme autoritaire, irrespectueux et individualiste.

Il a tenté plusieurs approches, a proposé des projets communs espérant pouvoir faire évoluer leurs relations de travail et développer un esprit « plus constructif » ; en tout cas à ses yeux.

Et mon client souffrait de cette non-entente, de ces différends, de leurs « incompatibilités d’humeur ». Il me racontait qu’il avait essayé plusieurs stratégies : complicité, autorité, main tendue, invitations à déjeuner ou stratégies complexes de rapprochement. Mais rien n’y faisait !

C’est vrai que c’est compliqué quand on se croise tous les jours, qu’on travaille dans le même service, qu’on doit se « supporter » au quotidien !

Changer son point de vue

Pourtant, quel ne fut pas son soulagement quand mon client a réalisé qu’il pouvait changer son point de vue. Il a modifié sa façon de traduire les comportements de ce collègue, et s’est surpris à prendre de la distance vis-à-vis de cette personne.

Il s’est rendu compte que l’interprétation inconsciente qu’il faisait de leurs échanges était axée sur ce qu’il interprétait comme un manque de respect de ce collègue à son égard. Et c’est cela qui provoquait colère et frustration chez lui, ce qui l’épuisait !

« L’interprétation n’a pas plus à être vraie que fausse ;

elle a à être juste »

Jacques LACAN, psychanalyste

Mon client a compris qu’il pouvait modifier son regard sur leur relation : le collègue avait le même comportement avec d’autres personnes. Il a aussi appris que cette personne était manifestement aigrie et malheureuse, vivait des moments difficiles et avait subi des trahisons au cours de sa carrière. C’est ce qui déclenchait son attitude agressive. C’était sa façon (maladroite mais réelle) de se protéger des autres, par peur d’une nouvelle trahison.

Mon client a donc changé son interprétation, sa perception des faits. Et cette interprétation est devenue « juste », à ses yeux.

A l’issue de cet accompagnement, il m’a expliqué qu’il ressentait une vraie sérénité. Pour en arriver là, il a modifié sa façon de travailler en prenant de nouvelles dispositions pour éviter de trop côtoyer cette personne.

Trouver une forme de sagesse

Il dit éprouver une certaine forme de sagesse, maintenant. Qu’il s’est libéré des croyances qu’il avait au sujet de ce collègue ; mais aussi dans ses relations professionnelles comme personnelles, qu’il aborde avec sérénité et recul.

Ce client a tout simplement « trouvé sa PLASS(e) » ce qui a boosté son leadership en modifiant son regard sur cet événement.

« Les choses que j’ai comprises sur moi avec Agnès me permettent d’agir différemment dans certaines situations et par là même de les vivre plus sereinement même si cela demande d’en prendre conscience et de travailler sur soi.« 

Bénédicte

Que diriez-vous de pouvoir modifier votre interprétation des faits pour choisir de regarder le « verre à moitié plein » ; et ainsi pouvoir modifier le filtre de vos perceptions ? contactez-moi

Agnès FORSTER

Agnès FORSTER

Fondatrice de la méthode "Trouver sa PLASS(e)". Je suis coach auprès des personnes, spécialisée dans l’accompagnement des managers et des dirigeants ; hommes ou femmes submergés et épuisés, qui souhaitent reprendre la maîtrise de leur temps et booster leur leadership.

Partager sur les réseaux :

Ces articles pourraient aussi vous interesser

Mes Ebooks

Contactez moi

Bienvenue

Logo LE GRIZZLY