La fameuse histoire du vestiaire de Djoko

Passionné de tennis ou pas, qui n’aura pas lu dans les médias, à l’issue du tournoi de Rolland Garros 2021, ou entendu parler des « retours au vestiaire » de Novak Djokovic ?

Mais qu’a fait Djoko dans son vestiaire ?

Dans l’article de Vincent Daheron – franceinfo: sport (https://www.francetvinfo.fr/roland-garros/roland-garros-2021-les-4-questions-que-souleve-la-pause-aux-vestiaires-de-novak-djokovic_4663203.html) ; de nombreux détail sont proposés sur cette pratique qui a fait le buzz au sein des milieux tennistiques ! :

« Comme il l’a expliqué après la rencontre, c’est principalement sur l’aspect mental que la pause toilettes a particulièrement revigoré Djoko. « Tu profites surtout de ce moment pour te remettre à zéro mentalement et changer ton environnement », précisait le vainqueur de Roland-Garros 2021 après sa victoire en huitièmes de finale. « Quand il rentre aux vestiaires, c’est clairement dans une optique de ‘switch’ mental, explicite Nathalie Crépin, préparatrice mentale et psychologue du sport. C’est-à-dire qu’il est dans un état d’esprit négatif, dans le doute alors il va ‘switcher’, casser cet état d’esprit pour le reformater et repartir à zéro. »

Alors c’est quoi ce switch ?

« J’ai senti que c’était le moment pour moi d’exprimer à voix haute cette autre voix, et d’essayer de faire taire la première qui me disait que je ne pourrais pas y arriver. Je me suis dit que je pouvais le faire, je me suis encouragé. Je me le suis répété fortement dans mon esprit. »

Novak Djokovic

Qu’est-ce que ça veut dire « casser un état d’esprit » ?

Ah, ok… Alors, en résumé, Djoko a deux petites voix qui lui parlent !

« Il y a toujours deux voix en vous, dont celle qui vous dit que vous n’y arriverez pas, que c’est fini », rejoue Djokovic qui a alors décidé de se parler à voix haute dans le vestiaire. « C’est ce qu’on appelle le discours interne, les petites voix, analyse la psychologue du sport. Il peut aussi être exprimé extérieurement et c’est beaucoup plus fort, il génère un esprit positif. »

Quelle superbe démonstration de la puissance du travail mental nous aura donné ce sportif de haut niveau. Au travers de sa capacité à gérer son stress et ses pensées négatives, il a démontré qu’en seulement 3 minutes, sans l’aide de personne, il est possible de tout mettre à plat, de reprogrammer son cerveau et déclencher en soi les pensées positives indispensables pour reprendre son match dans un état d’esprit positif ! Et cela, grâce au travail qu’il a accompli au travers de l’accompagnement dont il bénéficie de la part de sa préparatrice mentale !

Que ce soit la préparation mentale, le coaching ou les extraordinaires exercices de PNL ; l’ensemble de ces disciplines – de plus en plus connus et utilisés dans les milieux sportifs, s’accordent à merveille aux volontés de réussite et de bien-être des milieux professionnels.

Coaching pro & Coaching sportif ?

Alors, rassurez-vous ; le coaching professionnel ne va pas vous envoyer « au vestiaire » au beau milieu d’une réunion de CODIR… pourtant, quel ne serait pas votre intérêt d’avoir à portée de main quelques-uns de ces outils. Que diriez-vous d’être capable de faire un switch mental lorsque certaines situations deviennent compliquées voire ingérables au travail ?

Un client me racontait un jour comment il a senti en lui monter la colère lors d’une banale réunion hebdomadaire de service. La sensation que rien n’allait ; toujours plus de pression car toujours plus de projets et de demandes de ses supérieurs.

Il me raconte cette véritable impuissance face aux exigences de sa hiérarchie. Impossible de répondre ; inutile d’évoquer le moindre doute ou la moindre opposition.

Comment gérer son temps avec tous les dossiers déjà en attente sur son bureau ?

Comment gérer les priorités, les deadlines, les compte-rendu en retard, les tableaux de bord incomplets… ?

Son esprit s’embrouillait. Sa respiration était courte. Son esprit se dispersait dans toutes les directions, sans discipline, sans contrôle… dans la colère.

Se déconnecter et se mettre en pause

Alors, il est essentiel d’éviter que la petite voix n’emplisse votre esprit et ne devienne un véritable brouhaha.

La meilleure solution :  de se déconnecter.

Se placer dans un état « alpha ». Cet état, vous le connaissez. Vous l’avez déjà pratiqué, probablement sans vous en rendre compte. Vous savez quand vous perdez le fil au milieu d’un film, ou dans la lecture d’un livre ou même, pendant le discours quelque peu soporifique du PDG lors du dernier repas du personnel !

Décrocher pour mieux se connecter !

Se connecter, oui, mais à de pensées d’un tout autre niveau. Des pensées positives, de puissance mentale, des pensées sur lesquelles vous aurez travaillé auparavant avec un coach, notamment. Des intuitions, des analyses qui prennent une autre dimension, presque des évidences lorsque l’on se trouve en capacité de les accueillir.

C’est ainsi qu’on peut permettre de prendre toute leur place dans son esprit, pour casser les peurs et retrouver la confiance et soi et en ses capacités. Retrouver la sérénité et l’amour de soi quasi instinctive.

« Même si c’est une courte pause, vous pouvez prendre quelques respirations profondes et revenir en tant que nouveau joueur. »

Novak Djokovic

C’est ce que je propose dans mon programme d’accompagnement des managers Trouver sa PLASS(e) » pour développer son leadership

Agnès FORSTER

Agnès FORSTER

Fondatrice de la méthode "Trouver sa PLASS(e)". Je suis coach auprès des personnes, spécialisée dans l’accompagnement des managers et des dirigeants ; hommes ou femmes submergés et épuisés, qui souhaitent reprendre la maîtrise de leur temps et booster leur leadership.

Partager sur les réseaux :

Ces articles pourraient aussi vous interesser

Mes Ebooks

Contactez moi

Bienvenue

Logo LE GRIZZLY